top of page

      Demain n'est pas arrivé
    Remerciements

Philippe Meisburger pour ton amitié indéfectible et ton nouveau roman "L’inaccessible étoile"  à découvrir chez M+ Éditions
 
Yasmine Ait-Yahia pour ton stylet magique. À cause de mes idées loufoques, tu t’es mise à en pincer pour les grues
 
Tous les nouveaux amis qui partagent toute ma folie vagabonde sur les réseaux sociaux
 
Toutes celles et ceux qui, de l'autre côté du miroir, agissent pour la fertilité de mon imaginaire
 
Tous les artistes dingues qui ont fait de ce monde un jardin d’enfants
 
Aux rieuses et rieurs
 
Aux oreilles de lapin
 
A mon fils



 

Merci à toi d'avoir oser pousser la porte secrète.

Grâce à elle tu vas pouvoir avoir accès à la bande son du roman. Tu as remarqué que trois chansons faisaient sens dans la vie de Graziiella et Luka. Je te propose donc de les découvrir

La première d'entre elles t'a été dévoilée lors du jogging des deux femmes à travers Central Park. Souviens-toi...

red rose on Imagine text with_edited_edi

Il laisse tomber son arme calmement

Assis sur le bitume il attend

Célèbre comme l'homme à terre il a tant rêvé d'être

Au point d'chercher à faire disparaître

John

New-York le huit décembre quatre-vingt

4 balles de revolver c'est la fin

Près de la limousine un chasseur d'autographe

vient de signer d'un homme l'épitaphe

Dakota building

Where Lennon is falling

De quatre ils ne seront plus que trois désormais

Dakota building

Et goodbye Imagine

Un Beatle sous les balles d'un dément est tombé

De son livre il reprend la lecture

apaisé d'avoir vu sous la couverture

L'homme qui était son idole écroulé à ses pieds

reposer là comme un scarabée

Dakota building

Where Lennon is falling

De quatre ils ne seront plus que trois désormais

Dakota building

Et goodbye Imagine

Un Beatle sous les balles d'un dément est tombé

Aux policemen venus l'arrêter

Il n'a aucun mal à avouer

qu'il vient d'tirer sur John pour attirer cette nuit

Les flashs du monde entier vers lui

Dakota building

Where Lennon is falling

De quatre ils ne seront plus que trois désormais

Dakota building

Et goodbye Imagine

Un Beatle sous les balles d'un dément est tombé

Dakota building

Where Lennon is missing

De quatre ils ne seront plus que trois désormais

Dakota building

Et goodbye Imagine

Un Beatle sous les balles d'un dément est tombé

All we need

All we need

is John

Dakota Building

Chanson Dakota Building.jpg

Le second titre encore à l'état de maquette,  apparaît au cours du chapitre 27.  Quand celui-ci lui est révélé, il submerge Graziella d'émotion

texte, song, l'autre moitie de l'un, lyrics, t.brenner, music, f.lecomte, D.R., s

Elle lit du Pablo Neruda

Et moi l'oeuvre complète de Spirou

Elle mange Vegan à chaque repas

J'la regarde avaler ses cailloux

 

Ce soir on ira voir Coldplay

Et demain Starwars en V.O.

Luke je suis ton père en anglais

Paraît ça fait travailler mon cerveau

Oh Je ne sais pourquoi

A ce point elle et moi

On est

L'autre moitié de l'un 

L'autre moitié de l'un 

C'est fou tu sais ce qu'on s'apporte

quand on se complète dans la vie

 

L'autre moitié de l'un

L'autre moitié certain

Aimer ensemble pousser des portes

Pour se connaître ainsi

L'autre moitié de l'un

Elle tient à m'apprendre l'opéra

Et moi les règles du hors-jeu

Mélanger foot et Traviata

Tous les deux on demande pas mieux

 

Elle m'inscrit aux cours de salsa

Je l'initie aux vidéo games

Rien ne nous fait peur c'est comme ça

Pourvu qu'on s'aime

 

Oh je ne sais pourquoi

A ce point elle et moi

On est 

L'autre moitié de l'un 

L'autre moitié de l'un

C'est fou tu sais ce qu'on s'apporte

Quand on se complète dans la vie

 

L'autre moitié de l'un

L'autre moitié certain

Aimer ensemble pousser des portes

Pour se connaître ainsi

 

L'autre moitié de l'un

L'autre moitié de l'un

Chanson L'autre moitié de l'un.jpg

Le troisième et dernier texte de chanson fait son apparition au cours du chapitre 54 et achèvera l'initiation de la jeune femme. Tu as bien mérité de l'entendre

Now I can read in the dark_edited_edited

J'ai fait la Sibérie Vladivostok

Les plaines de Thrace et la Hongrie

J’ai croisé une princesse arabe d’une autre époque

et des mendiants en Birmanie

J’ai construit des châteaux de pierre en Suède

Et des pâtés de sable en Espagne

J’ai manqué au Pérou l’éclipse de soleil

Et le dernier bateau pour le bagne

J’ai vengé le chancelier de Metternick

Et des peones à Santa Fé

J’ai violé tous les commandements bibliques

Et les ordres de la Chrétienté

J’ai dispersé mon énergie en prières

Vaudou messes noires voulu subir

J’ai détruit les encyclo, les dictionnaires

Et mis le feu à mes souvenirs

Je suis de toutes les Histoires

Je suis de tous les espoirs

Je suis de tous les hasards

L’infatigable mémoire

Je suis la vie et ce qu’il en reste

J’ai dansé dans un peep-show de Rotterdam

Devant des marins sans le sou

Allumé un poète au royaume de Siam

Et quelques ânes dans le Poitou

J’ai payé le prix fort pour trouver l’Amour

En larmes en nature en espèces

J’ai laissé un peu de mon âme à Baïkonour

Et mon épée à Damoclès

J’ai fait la Sibérie Vladivostok

Les plaines de Thrace et la Hongrie

J’ai connu des amants de bric et de broc

Et l’Amour vrai en Laponie

 

J’ai coulé les frégates de fougueux corsaires

Partis consoler les sirènes

J’ai prié invoqué les saints des Enfers,

Qu’ils mettent mon âme en quarantaine

Je suis de toutes les Histoires

Je suis de tous les espoirs

Je suis de tous les hasards

L'’infatigable Mémoire

Je suis de toutes les Batailles

Je suis de toutes les Révoltes

Je suis de toutes les pagailles

Engagé et désinvolte

Je suis la Vie et c’qu’il en reste

Je suis la Vie et c’qu’il en reste

Je suis la Vie et c’qu’il en reste

Je suis la vie

La vie et ce qu'il en reste

Chanson La vie et ce qu'il en reste.jpg

Et maintenant que tu as collecté ces précieuses informations, je t'invite à prendre la porte qui te ramènera vers l'endroit dont tu t'es échappé. T'as vu ? Ils ont repassé une couche de peinture sur celle-ci pendant que tu t'attardais sur les chansons. N'oublie pas de la refermer derrière toi, je sens déjà les courants d'air. Conserve précieusement le secret. 

bottom of page