top of page

Des livres à rire et à vivre - Parlons écriture de chanson

Dernière mise à jour : 28 janv.



Comment ? What ? C'est intolérable, des chansons dans l'univers du livre. De qui l'auteur du blog des Livres à rire et à vivre se moque-t-il ?


Pour tout t'avouer, l'écriture de chanson fait partie intégrante de ma life. Je suis pas né écrivain mais auteur .



T'as pas remarqué ? Avec Mamie je glissais déjà sous les mots. Ok pas probant comme explication mais j'ai pas pu trouver plus expressif dans ma collection privée de selfies.


Où en étais-je quand tu m'as interrompu ? Ah ça m'revient, si on est là c'est pour parler écriture de chanson. J'ai déjà expliqué dans le tome 1 de mon autobiographie comment est née ma première song. Glissons-donc là-dessus. Et concentrons-nous sur le titre à te faire découvrir aujourd'hui.


Mais avant de te le faire écouter, étudions l'histoire du titre.



Mais pas du tout, tu fais fausse route. Et puis tu me gonfles avec ton sablier. Je sais pas si t'as maté en détail, mais ton sable coule même pas et en plus il est bleu. N'importe quoi ! Je crois que je vais plus répondre au chargé des illustrations. C'est mieux comme ça. Il m'a fait perdre assez de temps.


Revenons au titre en mode découverte. Manu me fait parvenir une mélodie, avec une seule consigne, Fais-moi quelque chose d'émouvant pour un artiste qui a perdu son père spirituel.

En écoutant la mélo, je pense immédiatement à quelque chose sur la transmission entre un père et un fils. Que va-t-il rester de son passage sur terre, si l'homme n'a pas réussi à transmettre ce que la vie lui a appris.

Trop de gens ne font que traverser l'existence. A leur départ, les proches se battent comme des charognards pour se partager les biens restants. Et tout ce que la personne a construit, se résout à quelques souvenirs enfouis dans quelques mémoires. Si un père explique à son fils que l'existence a un véritable sens, il aura la chance de perpétuer le message à de nouvelles générations.


Nous confions donc la chanson à l'intéressé et voici la suite...



Courant dans la profession, L'artiste nous a fait faux bond !



Tu connais l'adage "On est jamais mieux servi que par soi-même" J'ai fini par enregistrer le titre.

Ceux qui me connaissent savent que je chante comme un pied quand ce n'est pas carrément un pied-bot. Je me contente donc d'enregistrer la voix témoin, pour informer Manu qu'on tient quelque chose de beau et que ce serait vraiment idiot de laisser tomber le titre.


Voici comment est né ce titre que je vous engage à programmer si le cœur vous en dit.




Utopique cette chanson ? Peut-être pas assez. Cultivons l'utopie entre passeurs de rêve.

bottom of page